Zoom sur l’aide à la création d’entreprise : pôle emploi, organisme privé… Qui contacter ?

Vous avez pour projet de créer ou de reprendre une entreprise, et vous découvrez la jungle de l’aide à la création d’entreprise. Pas facile de s’y retrouver et de savoir qui contacter, en fonction de vos questions et points de blocage… On reprend cela ensemble pour y voir plus clair. C’est parti !

Qu’est-ce que c’est, l’aide à la création d’entreprise ?

Pour la plupart des gens, l’aide à la création d’entreprise est financière. Bien que ce soit souvent le cas, ce n’est pas la seule manière dont le créateur d’entreprise peut être soutenu.

Selon votre projet, vous pouvez vous faire accompagner pour définir votre projet professionnel, mettre en place votre plan d’action, et bénéficier de conseils et d’un regard professionnel sur votre création d’entreprise.

De plus, certaines aides peuvent également vous être octroyées en fonction de votre profil (bénéficiaire du chômage, retraité, création en zone rurale, projet innovant…).

Vous l’aurez compris, il existe pléthore de solutions qui viennent en soutien à la création d’entreprise. Elles peuvent intervenir à différents stades de votre projet.

Vous êtes toujours là ? Alors on continue.

Les 4 types d’organismes qui peuvent vous aider

Voyons maintenant ensemble les quatre principaux types d’organismes vers qui vous tourner pour obtenir de l’aide à la création d’entreprise. On y va !

1) L’aide à la création d’entreprise de Pôle Emploi

Si vous êtes demandeur d’emploi, il existe différents dispositifs d’aide à la création d’entreprise. Cela peut concerner le financement d’une formation, ou le versement de vos indemnités. Vous pouvez ainsi bénéficier de l’ARCE (qui est le versement d’une partie de vos allocations sous la forme d’un capital), ou choisir le maintien de l’ARE (Aide au Retour à l’Emploi).

Comment choisir entre les deux, vous demandez-vous ? Là encore, tout va dépendre de votre situation.

Sachez que, si vous choisissez l’ARCE, seule une partie de vos droits va vous être versée. Aujourd’hui, cela correspond à 45 % du montant total de vos droits. La somme vous sera versée en deux fois :

  • Le 1er virement aura lieu à réception du dossier complet,
  • Le 2e s’effectue 6 mois après le premier, sous couvert que vous soyez toujours en activité.

C’est une bonne option si jamais vous avez besoin de cet apport pour finaliser vos investissements, ou si vous savez que vous allez pouvoir vous rémunérer rapidement.

Cependant, si vous avez besoin de toucher mensuellement vos droits au chômage, mieux vaut privilégier le maintien de l’ARE.

2) Les organismes publics

Selon votre activité, vous allez être rattaché à un organisme : la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie) ou la Chambre des Métiers, généralement.

Ils peuvent vous renseigner concernant l’aide à la création d’entreprise. Ces organismes proposent souvent des réunions d’information ainsi que différentes formules d’accompagnement, en fonction de l’avancée de votre projet.

En tant que créateur d’entreprise, vous pouvez également bénéficier de l’ACRE avec l’Urssaf : vos charges sociales seront revues à la baisse les premières années de votre activité.

3) Les différentes aides des régions

Il existe différents types d’aide lorsqu’on veut créer son entreprise. Les régions disposent notamment de budgets pour soutenir financièrement l’entrepreneuriat dans leurs zones géographiques. C’est également le cas des départements, et même de certaines communes.

Toutefois, on ne peut pas faire de généralités : les montants et les conditions varient d’une localisation à l’autre.

Vous n’avez plus qu’à contacter les services concernés pour savoir si un soutien particulier est proposé aux créateurs d’entreprise.

4) Votre banque

Il est possible, sous certaines conditions, de bénéficier d’un prêt d’honneur. Il peut vous être utile si vous avez des investissements à effectuer pour le lancement de votre activité. Prenez contact avec votre banque pour connaître les conditions d’attribution.

N’hésitez pas à en solliciter d’autres à côté : les critères d’éligibilité peuvent varier.

De plus, pour mettre toutes vos chances de votre côté, préparez avec soin votre dossier à présenter aux banques. N’hésitez pas à vous faire aider dans cette démarche.

Faire appel à un coach business pour trouver de l’aide pour votre création d’entreprise

Vous êtes un peu submergé par la masse de travail à effectuer et par le nombre d’organismes à contacter ? Ça se comprend complètement. Même quand on est très organisé, on peut rapidement se perdre parmi tout ce qui existe et les différentes conditions d’obtention de l’aide à la création d’entreprise.

Faites-vous accompagner

Une solution : faire votre business model avec une coach business.

Pourquoi ?

Parce que vous aurez ainsi une référente auprès de qui obtenir vos informations. Vous allez pouvoir travailler ensemble sur votre création d’entreprise, à 360 degrés.

Vous ne vous sentirez plus seul face à la jungle de l’administratif, à ne plus savoir vers où aller. Pas à pas, vous allez établir votre nouveau plan pour une carrière professionnelle épanouissante. Vous allez passer de la « simple » idée à la concrétisation de votre projet, en naviguant parmi toutes les démarches à effectuer sans vous y perdre.

C’est exactement ce que je propose dans mon accompagnement de trois mois de coaching business.

Pourquoi faire appel à Rise & Shine Coaching ?

Je suis Marie Perrissoud, master coach certifiée. J’accompagne depuis plusieurs années les personnes souhaitant se construire une carrière correspondant à leurs ambitions. Mon objectif : vous guider pour que vous kiffiez votre vie professionnelle.

Je suis là pour vous questionner, vous booster, pointer là où ça bloque, vous encourager, vous soutenir. On travaille ensemble votre image professionnelle, on explore pour définir le prochain challenge, et surtout : on établit votre plan d’action.

Vous avez envie de me faire part de votre projet ? N’hésitez pas à me contacter pour que nous échangions.

Partager

Posts récents

guide bilan de compétences
Carrière

Tout savoir sur le bilan de compétences en 6 questions

On entend beaucoup parler du bilan de compétences quand on pense « évolution de carrière ». Cela vous intrigue, mais vous vous interrogez : qu’est-ce que c’est ? Est-ce

3 étapes clés pour oser se vendre tout en restant authentique  !

avec des conseils clés pour vous vendre sans trahir vos valeurs, ce qui est inclus dans ce guide de 15 pages : 

  • une initiation au personal branding
  • 3 étapes pour oser vous mettre en valeur et vous affirmer
  • des exercices concrets et actionnables immédiatement