3 étapes pour vaincre la peur du regard des autres (et s’autoriser, enfin !)

Avoir peur du regard des autres, c’est (malheureusement) une émotion particulièrement répandue de nos jours. Et elle peut s’avérer être un vrai frein pour l’épanouissement personnel et professionnel. Vous en avez assez de vous ralentir à cause d’elle ? Vous cherchez des solutions pour la dépasser et donner vie à vos projets ? Découvrez comment procéder, un pas après l’autre, pour vous en libérer. C’est parti !

C’est quoi la peur du regard de l’autre ?

La peur du regard des autres, c’est en fait la peur du jugement. Et celle-ci est souvent entremêlée à d’autres peurs encore. De quoi y perdre son latin — et freiner considérablement la concrétisation de vos projets.

La peur du jugement

La peur du jugement, c’est le fait d’avoir peur de déplaire à l’autre et d’être jugé dans vos choix, vos opinions.

Par exemple ?

Vous assistez à une réunion et vous choisissez d’intervenir pour faire part de votre opinion sur une problématique de votre entreprise. Vous apportez vos arguments, ainsi que la solution qui vous paraît la plus adaptée.

Et puis, en tournant la tête, vous croisez le regard de ce collègue et vous lisez la désapprobation sur son visage.

Vous vous sentez mal, vous réfléchissez à toute vitesse à ce qui a pu provoquer cette réaction : votre ton était-il adapté, est-ce que mon discours était assez clair ? Peut-être auriez-vous dû vous contenter de faire un retour par mail ?

Le jugement est désagréable à vivre, en particulier quand on a à cœur de se montrer le plus parfait possible (je vous vois, la team des perfectionnistes !).

En tant que professionnel, vous avez certainement travaillé votre leadership féminin, pensé votre présentation et préparé votre argumentation.

Même si vous en avez certainement déjà conscience, rappelez-vous qu’on ne peut pas plaire à tout le monde. Et heureusement, dans un sens ! Ce sont nos différences qui font que ce monde est si riche.

La peur de l’échec

Qui n’a pas déjà eu peur de voir un projet ne pas aboutir ? C’est la crainte de tout un chacun, dès qu’on veut donner vie à quelque chose d’original et/ou ambitieux.

Savez-vous que la peur de l’échec est particulièrement liée à la peur du regard des autres ? Que vont-ils penser de cet échec ? Quelle image vont-ils avoir de moi ? Quelles seront les conséquences ?

Autant de question vis-à-vis de ce que peuvent penser les autres de cet « échec ». Parce que, même si votre projet ne fonctionnait pas, il vous aura quand même permis d’apprendre quelque chose de nouveau. Alors, est-ce vraiment un échec ?

La peur de réussir

Cette peur vous surprend ? Pourtant, elle est bien présente dans l’univers professionnel. Parce que, quand on réussit, cela va également avoir des conséquences.

Par exemple ?

Un nouveau poste a été créé dans votre entreprise. Vous avez très envie de l’obtenir et vous savez que vous êtes qualifié. Il vous permettrait de monter en grade, d’avoir de nouvelles responsabilités et de relever de nouveaux challenges. Il est fait pour vous !

Sauf que… si vous l’obtenez, vous changerez d’équipe et de service. Votre salaire devrait également augmenter. Mais du coup, que vont penser vos collègues, avec qui vous travaillez depuis plusieurs mois (voire plusieurs années) ? Notamment Robert.e, qui critique vertement tous ceux qui ont déjà suivi cette voie et qui ont « abandonné les autres derrière, alors que vous étiez une famille ». Et qui a tendance à embarquer le reste de l’équipe dans son sillage…

Ou encore, vous avez pour projet de lancer votre boîte. Mais vous reportez son lancement, encore et encore. Même si cet objectif est plein de sens et qu’il vous anime véritablement, vous vous demandez si vous aurez encore assez de temps pour vos proches, une fois que vous aurez réussi… et ce qu’ils pourront bien penser de vous. Et, sans vous rendre compte, vous vous autosabotez !

Pourquoi ressent-on la peur du regard des autres ?

Le fait d’avoir peur du regard des autres s’explique notamment par :

  • Une faible estime de soi,
  • Le vécu d’un échec précédent qui a mis à mal votre confiance en vous,
  • Un côté perfectionniste (qui amène à vouloir peaufiner tous les détails de votre vie professionnelle — et à reporter le passage à l’action).

Pour que vous puissiez dépasser votre peur du jugement, il peut être intéressant de savoir d’où elle vient.

Maintenant, passons à l’étape suivante : comment l’apprivoiser pour (enfin) passer à l’action ? On y va !

3 étapes pour traverser la peur du regard des autres

Selon moi, la meilleure manière de dépasser cette peur, c’est d’apprendre à se recentrer sur soi. En étant concentré sur vous, qui vous êtes, qui vous voulez incarner, ce en quoi vous croyez et comment donner vie aux projets qui vous tiennent à cœur, l’impact du regard des autres va se réduire considérablement. Vous vous demandez comment retrouver ce focus ? Voici 3 étapes à suivre.

Étape n° 1 : définissez qui vous êtes, aujourd’hui

Pour commencer, il est primordial d’identifier qui vous êtes aujourd’hui. Quels sont vos besoins ? Quelles sont vos valeurs ? Qu’est-ce qui fait sens pour vous ?

Revenez à vous pour voir ce qui a de l’importance pour vous. N’hésitez pas à lister ou à imager.

Maintenant, faites le point sur ce que vous avez envie de devenir. Non pas parce que c’est ce que les autres attendent de vous — mais parce que, pour vous, c’est quelque chose qui vous tient à cœur.

Vous avez envie de travailler votre image professionnelle pour (enfin !) mettre en valeur votre expertise ?

Vous aspirez à vous épanouir dans votre carrière et souhaitez y remettre du sens ?

Votre activité de chef d’entreprise vous plaît, mais vous voudriez la rendre rentable ?

Vous l’aurez peut-être remarqué — mais il n’est nulle part ici question des autres… Il ne s’agit que de vous et de ce que vous voulez matérialiser.

Étape n° 2 : incarnez la personne que vous voulez être

Maintenant que vous avez un bon aperçu de qui vous êtes et de là où vous voulez aller, analysez votre situation actuelle.

Pour incarner d’autant plus celui ou celle que vous voulez devenir, quelles sont les compétences ou qualités à développer ?

Est-ce que cela est suffisamment présent dans votre vie ? Y a-t-il quelque chose que vous puissiez mettre en place pour être plus en accord avec vous-même ?

Étape n° 3 : définissez votre plan d’action

Pour se détacher de la peur du regard des autres, la clé, c’est de travailler sur l’image de soi pour se détacher de l’autre.

En mettant le focus sur votre questionnement interne (qu’est-ce que j’ai envie d’être et de représenter), vous allez vous concentrer sur vos objectifs et les solutions à actionner pour les atteindre.

Les autres (ou, tout du moins, leurs jugements) sont relayés à l’arrière-plan.

Et, dans le cas où vous auriez envie de ne pas être seul face à ces réflexions, si vous avez envie d’aller regarder tout cela en profondeur, vous faire accompagner peut être intéressant.

Se faire accompagner pour (enfin) s’autoriser à être qui on a envie d’être

Vous avez envie de dépasser cette peur du regard des autres, mais avez du mal à vous plonger dans ces trois étapes ? Il n’est pas toujours facile de prendre du recul sur sa propre situation.

Pourtant, vous êtes décidé, vous sentez qu’une fois cette problématique dépassée, vous pourrez (enfin) être celui ou celle que vous avez envie d’être. Vous avez juste besoin d’un coup de pouce pour trouver les solutions qui sommeillent en vous.

Vous êtes une femme ambitieuse et déterminée à faire la différence pour (enfin) vivre la carrière professionnelle à laquelle vous aspirez ?

Alors, Be the one est pour vous. C’est mon coaching de groupe, qui s’adresse à celles qui veulent donner un nouvel élan à leur vie pro et sortir du lot.

Vous allez apprendre :

  • à vous connaître en profondeur (qui vous êtes aujourd’hui, où vous en êtes, vers où vous voulez aller – et ce qui vous bloque),
  • à identifier vos atouts et votre expertise,
  • et à les mettre en valeur pour une image professionnelle au service de votre carrière (ou de votre entreprise si vous êtes cheffe d’entreprise).

Vous allez gagner en confiance, assumer vos ambitions et créer votre plan d’actions sur-mesure pour atteindre vos objectifs professionnels.

Intéressée ? Alors, venez échanger avec moi sur cette peur du regard des autres et ce qui vous freine dans votre avancée professionnelle.

Partager

Posts récents

guide bilan de compétences
Carrière

Tout savoir sur le bilan de compétences en 6 questions

On entend beaucoup parler du bilan de compétences quand on pense « évolution de carrière ». Cela vous intrigue, mais vous vous interrogez : qu’est-ce que c’est ? Est-ce

3 étapes clés pour oser se vendre tout en restant authentique  !

avec des conseils clés pour vous vendre sans trahir vos valeurs, ce qui est inclus dans ce guide de 15 pages : 

  • une initiation au personal branding
  • 3 étapes pour oser vous mettre en valeur et vous affirmer
  • des exercices concrets et actionnables immédiatement